Travailler chez soi : les 3 règles

Le métier de wedding-planner ne nécessite pas de locaux professionnels pour être exercé. Vous êtes soit sur votre ordinateur, soit sur le terrain (chez les prestataires, chez les mariés…). Vous vous dites alors : « Chouette, plus de patron sur le dos ! ». Attention, certaines d’entre vous l’ont peut-être déjà remarqué à leurs dépens : travailler chez soi requière de l’autodiscipline.

Vous avez certainement entendu dire : « Moi, le télétravail, c’est pas fait pour moi. J’aurais du mal à me motiver ».

Mais savez-vous que l’inverse peut se produire, surtout si vous exercez un métier-passion ? Le métier de wedding-planner en est un, cela va sans dire. Le risque dans le fait de travailler sur un projet qui vous passionne, c’est qu’elle peut empiéter sur votre vie privée, et là prudence

Moi la première : du temps où j’étais salariée, une fois franchie la porte de l’entreprise, c’était comme si mon cerveau se mettait sur « reset » (remise à zéro). Il y a quelques jours seulement, je repensais à ces week-ends où j’en oubliais presque le métier que j’exerçais ! Et je réalisais à quel point c’est totalement l’inverse aujourd’hui. Dès le début, il a fallu que je m’impose des règles pour ne pas faire subir à mon entourage ma passion dévorante. J’avoue, aujourd’hui encore, un petit rappel à l’ordre est parfois nécessaire. Je sais que c’est important, pour ma santé mentale d’abord 😉 et pour celle de ma famille.

Pour ne pas en arriver là, 3 principes de base à respecter :

 1. Définissez votre espace de travail

Si votre chez-vous vous le permet, l’idéal est de disposer d’une pièce consacrée au bureau. Si c’est impossible, imposez-vous de travailler en un unique endroit. Si vous vous imposez de ne travailler que sur la table de bureau logée dans votre salon, alors interdisez-vous d’envahir tous les autres lieux: la table du salon, la table de la cuisine, la salle à manger, la chambre…. Une fois que vous quittez la pièce (ou l’emplacement dédié), vous y laissez mentalement tous vos dossiers en cours, et pouvez vous consacrer à votre vie personnelle.

Je sais c’est difficile : vous aussi, il vous arrive de manger avec votre ami ou votre mari, en étant plus préoccupée par des idées déco pour le mariage d’Aurélie et Antoine, que par le déroulé de sa journée ? Mais si cela vous arrive parfois, c’est qu’il vous faut aussi vous donner une autre limite : le temps.

 2. Définissez vos horaires de travail

Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous. Car malgré notre bonne volonté, il faut bien prendre en compte l’aspect saisonnier du métier, avec des périodes plus chargées à certains moments de l’année que d’autres. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas faire d’efforts ! N’oubliez pas : il est important d’avoir une vie à côté de votre métier, aussi passionnant soit-il. C’est bon pour votre équilibre, et en vous ménageant, vous ne saturerez pas.

Pour cela, imposez-vous des plages horaires pour travailler. Ces horaires seront différents pour chacun d’entre vous. Si vous êtes encore salarié tout en développant votre agence, alors vous pouvez vous fixer par exemple, tous les soirs de 20h à 22h30, et/ou tous les samedis de 9h à12h, et/ou tous les dimanches de 15h à 19h, libre à vous….

Si vous pouvez consacrer vos journées, alors fixez-vous des horaires comme lorsque vous étiez salarié : 9h-12h/13h30-17h30 ou 19h. Vous pouvez prévoir plus de 7 heures par jour, c’est d’ailleurs souvent nécessaire aux débuts de la création et du développement de l’agence. Ça c’est pour le travail en solo. S’ajouteront à cela, vos rendez-vous clients, qui tomberont plus probablement en fin de journée, en soirée, ou le week-end.

 

3. Définissez votre quantité de travail quotidienne

Il vous sera plus facile de ne pas déborder si vous définissez en début de journée les tâches à accomplir. Cet objectif doit être réaliste. Inutile de prévoir 10 tâches qui, si vous les évaluez sincèrement, vous prendront 10h, alors que vous ne disposez devant vous que de 3h. Une fois cet objectif fixé, concentrez-vous sur ces seules tâches. C’est aussi la meilleure méthode pour ne pas se disperser et butiner telle une abeille de tâche en tâche sans objectif précis.

Et vous, comment parvenez-vous à faire cohabiter vie perso et vie pro ?

 Vous voulez connaître la méthode pour devenir wedding-planner même SANS expérience ?

Nouveau sur le blog ?

Mais aussi de Marion Maupin

Wedding planner : Réputation et partenariats, les clefs du succès

  Dans tous les métiers, la réputation et la qualité des partenariats...
Lire la suite

9 Commentaires

  • Chère Marion,

    Je travaille à la maison et j’ai une pièce dédiée à mon activité. Mais j’ai pour habitude d’envahir les autres lieux, surtout la salle à manger. je me rends compte que quand je descends dans le living, je suis moins productive vu que j’ai tendance à faire autre chose: ménage, cuisine, repassage, distraction à la télévision.

    Grâce à tes conseils, je peux dire que c’est terminé maintenant ces va-et-vient. Je travaillerai désormais uniquement dans la pièce transformée en bureau avec une liste « To do  » réalisable.

    Merci pour l’information.

    Bien à toi,

    Lucie.

    • Bonjour Lucie,
      Je vois que tu continues à lire de façon assidue les articles du blog 😉 ça me fait plaisir 😉
      C’est sûr, en te cantonnant à ta pièce dédiée, tu passeras certainement moins de temps pour réaliser ta « TO DO LIST » que si tu étais restée dans le salon, car au moins sans distraction, on est plus efficace.
      Tu verras, tu auras à nouveau la tentation de revenir dans le salon de temps en temps. C’est ce qui m’arrive, même en ayant connaissance des grands principes. Alors, il faut se rappeler à l’ordre.
      A bientôt,
      Marion

  • Bonjour
    Je vous lis tout vos articles avec un grand intérêt ….
    Et j’avoue que cela l’instruits beaucoup…
    Merci encore,,,

  • Bonjour,

    Je commence a me lancer dans le métier j’aimerai votre impression et vos conseille
    je ne sais même pas par quoi commencer

    Coordialement

    • Bonjour,
      Il faut que vous commenciez par mener votre étude de marché : qui sont vos concurrents? Quelle est la demande sur votre zone d’action (profil des mariés, pouvoir d’achats…)? Bien connaître le marché sur lequel vous vous lancez vous permet de proposer des prestations en adéquation.
      Bon courage,
      Marion

  • Travailler de chez soi présente à l’évidence des avantages pour les employés : moins de déplacements pendulaires et donc un gain de temps, plus d’autonomie dans son travail et un cadre calme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  
Please enter an e-mail address