Pourquoi exposer sur un salon du mariage ne sert à rien

Et vous, quelle est votre expérience des salons ? Partagez vos réactions en commentaire.

Ou Lisez la version Article ci-dessous

Je sais, je vais en décevoir plus d’un(e) ! Mais vous savez quoi ? Vous allez me remercier : je vais vous faire économiser entre 1000€ et 2000€, que vous pourrez investir dans des actions de communication bien plus utiles.

Je sais qu’intimement, le rêve que l’on a toutes est un jour de participer au salon du mariage de sa région en tant qu’exposant. On a travaillé des mois sur ce projet de création d’agence d’organisation de mariages, et lorsqu’enfin l’entreprise est crée, on se presse de recueillir les dates du prochain salon local et d’en connaître le tarif pour exposer…

Je dis STOP ! On s’arrête et on écoute pourquoi on est à deux doigts de perdre du temps et de l’argent :

C’est mathématique, et mon expérience confirme la théorie : on dit que 5% des mariés font appel à un organisateur de mariages. Il n’y a pas de chiffre officiel, c’est une estimation. Si on expose sur un salon qui draine 2000 visiteurs sur la durée du salon, en sachant que 2000 personnes ce n’est pas 2000 mariages. Chaque famille vient à plusieurs. Dans ce cas, prenons une moyenne de 3 personnes par  « mariage » potentiel, soit 666 mariages. Alors on se dit : potentiellement, je peux signer quelque chose auprès de 30 couples ! (5% x 666, vous suivez ?). Eh bien non. Pourquoi ? Bon, déjà, vous n’êtes pas la seule sur le coup, d’autres wedding-planners exposent sur le salon. Bon, admettons. A supposer que vous soyez 3 sur le salon, là vous vous dites, j’ai 10 couples pour moi. Eh non, vous n’y êtes toujours pas. Et là, vous vous dites :  « Mais pourquoi bon sang ?! ». Si effectivement, vous aurez échangé avec une trentaine de couples, il est peu probable que vous décrochiez un contrat d’organisation, avec des vrais tarifs j’entends (pas des tarifs sacrifiés sur lequel vous ne gagnerez rien).

En effet, j’ai pu constater que le budget moyen des couples sur un salon est globalement trop bas pour qu’ils puissent s’offrir les services d’un wedding-planner. Je dirais que la plupart ont un budget inférieur à 20000€. N’oubliez pas : même si vous souhaiteriez que les services d’organisation soient accessibles aux plus petits budgets, c’est un défi quasi impossible, car petit ou gros budget, il vous faudra toujours autant de temps globalement pour organiser un mariage. Donc même si vous vous dites : « je ne veux pas me positionner sur du très haut-de-gamme, je préfère être plus accessible. », vous devrez vous rendre à l’évidence : seuls les couples les plus aisés pourront se permettre de se payer vos services.

Conclusion, ce n’est pas sur un salon du mariage que vous trouverez votre clientèle, hormis peut-être sur un salon parisien (avis aux wedding-planners parisiens ?) où la clientèle dépense plus pour un mariage (mais où le prix du stand est encore plus élevé).

Comme le budget moyen est globalement plus bas que la moyenne nationale, vous pourrez en revanche décrocher des contrats de décoration si vous proposez cette prestation, parce que la décoration est plus accessible pour des budgets inférieurs à 20000€, et qu’à choisir, ils préfèrent mettre leur argent dans quelque chose de visible (la décoration) que dans quelque chose d’invisible (l’aide à l’organisation).

Eventuellement, vous pouvez exposer lors d’un salon pour vous montrer, montrer l’enseigne, donc la faire connaître ; mais pour vendre ce n’est pas le meilleur endroit.

Suivez un peu d’une année sur l’autre qui expose sur le salon de votre région, et vous remarquerez une chose : le gros turn-over sur les wedding-planners. Chaque nouveau wedding-planner souhaite exposer lors du salon, puis une fois passé, il fait le bilan et constate avec déception que ce salon, qui lui a coûté 1000€ euros, ne lui a rapporté aucun contrat. Donc l’année suivante, il n’expose plus. Mais ce sont les tout nouveaux wedding-planners, portant en eux les mêmes espoirs qui les remplacent, et ainsi de suite.

La grande majorité des mariages font appel à un traiteur. C’est d’ailleurs le poste de dépense le plus important dans un budget de mariage. Exposer sur un salon lui est beaucoup plus bénéfique que pour nous. Pareil pour les dj et les photographes. Vous remarquerez que d’une année sur l’autre, ce sont les mêmes qui reviennent. S’ils reviennent, ce n’est pas un hasard. Un salon, même si c’est un investissement, ils le rentabilisent rapidement.

Donc fuyez les salons, et encore plus si ce sont des salons locaux. A côté des salons régionaux, on voit fleurir de plus en plus de petits salons (très) locaux ayant pour objectif de ne rassembler que quelques prestataires (un par corps de métier, donc pas de concurrence), soit disant pour ne proposer aux futurs mariés qu’une sélection de prestataires (les meilleurs bien sûr !) et leur éviter tout ce travail de recherche et de sélection. Ne vous laissez pas séduire par le chant des sirènes : vous, wedding-planner, vous n’avez rien à faire ici. Le traiteur ou le dj du coin, ok. Mais un organisateur, non. Pourquoi ? Parce que ces salons sont tellement petits qu’ils vous apporteront encore moins de clients que les salons régionaux. Le métier est encore confidentiel. Votre zone de chalandise, ce n’est pas un rayon de 30 km autour de vous. C’est votre département (s’il est bien peuplé) ou le plus souvent en province au moins votre région. La probabilité de trouver des clients dans un salon local est proche de zéro. C’est une perte de temps et d’argent.

Bilan des courses : Vous aurez payé un emplacement et le visiteur paie lui aussi son entrée. Le gagnant dans tout ça c’est l’organisateur (d’ailleurs, petit conseil au passage, pour diversifier votre activité, organisez des salons locaux !).

 Vous voulez connaître la méthode pour devenir wedding-planner même SANS expérience ?

Nouveau sur le blog ?

Mais aussi de Marion Maupin

2 astuces florales pour bout de rang et table cadeau

Rapidement, je vous donne dans cette vidéo une idée de bout de...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  
Please enter an e-mail address