Comment faire une bonne veille concurrentielle ? Analyse de la concurrence

 

Que vous ayez l’ambition de vous lancer dans un futur proche dans l’activité de wedding planer ou que vous ayez déjà franchi le pas, et organisé vos premiers mariages, vous ne pourrez pas faire l’impasse sur la veille concurrentielle. Connaître qui sont vos concurrents, leur importance, ce qu’ils proposent, les prix qu’ils pratiquent et leurs moyens de communication, par exemple, est primordial. C’est ce que l’on appelle communément faire de la veille concurrentielle.

Cela peut vous paraître, à première vue, complexe à mettre en place, mais sachez que vous avez pourtant à votre disposition un ensemble de sources d’information qui peuvent vous permettre d’obtenir facilement des données et ainsi d’ajuster votre offre de service pour coller au plus près de la réalité de votre secteur d’activité.

 

La veille concurrentielle : définition

La veille concurrentielle consiste à surveiller de manière continue vos concurrents, les prestations qu’ils proposent, les moyens en termes de marketing et de publicité qu’ils utilisent, leurs données économiques que ce soit les prix qu’ils pratiquent, mais aussi leur santé financière, etc. Bref, toute information qui peut vous permettre d’affiner votre propre activité, votre propre offre ou votre projet entrepreneurial.

 

Quels sont les outils à votre disposition pour faire de la veille concurrentielle ?

  • Le premier, sans doute le plus important, vous l’utilisez tous les jours et vous êtes en train de le faire en lisant cet article, c’est Internet. Non seulement, vous pouvez récupérer des données sur les évènements, pour vous les mariages, qui ont eu lieu dans votre zone d’action. Vous pouvez aussi y recueillir des informations sur les moyens de communication de vos concurrents via leur propre site internet (Facebook, Instagram, Pinterest…), leurs tarifs, le type de prestations offertes, leur fréquence d’activité, etc. Vous découvrirez, rapidement, que se publie sur le Web, la grande majorité des informations nécessaires à la veille concurrentielle. Des données qui émanent de vos concurrents eux-mêmes, mais aussi de leurs clients (photos, vidéos, commentaires sur les réseaux sociaux, etc.).
  • Les salons sur le mariage sont tout aussi incontournables. Il s’en organise un peu partout dans l’hexagone, et y participer, permet de prendre la température du secteur économique qui est le vôtre. Il est vrai qu’au fur et à mesure du développement de votre activité et de votre notoriété, et parce que vos concurrents font aussi de la veille concurrentielle, il vous sera de plus en plus difficile d’y aller incognito.

En fait, vous l’aurez compris, la veille concurrentielle consiste à collecter une foule d’information en lien avec votre secteur d’activité, vos concurrents, les produits phares ou si vous préférez les prestations proposées, etc. Le risque est de vite se retrouver submergé par le « trop » d’informations, d’où la nécessité d’organiser non seulement la collecte de celles-ci, mais surtout de sélectionner celles qui vous sont vraiment nécessaires et de les séparer des autres, non primordiales : c’est ce que l’on appelle dans le jargon du marketing « le filtrage ».

 

Mettre en place un processus d’acquisition et de traitement des données.

En effet, faire de la veille concurrentielle nécessite la mise en place d’une chaîne logique d’étapes qui visuellement pourrait ressembler à un entonnoir. La collecte en est la partie la plus évasée, suit le filtrage, le traitement, la capitalisation et enfin la diffusion.

Comme nous l’avons vu, la collecte nous conduit à accumuler une quantité très importante d’informations que vous devez filtrer. Vous allez, par exemple, pouvoir utiliser les outils offerts par les moteurs de recherche pour affiner et donc mieux sélectionner le type d’informations recherchées : la mise en place d’alertes autour de mots-clés plus précis est un bon exemple, tout comme la réception uniquement des modifications de contenus des sites surveillés. Il faudra ensuite classer et stocker ces données pour pouvoir les exploiter, les traiter et les diffuser de la manière la plus souple, la moins contraignante, mais surtout la plus pertinente et efficiente possible.

Avant de vous lancer dans la rédaction de votre newsletter, par exemple, posez-vous la question de savoir pourquoi vous allez communiquer sur une information collectée plutôt qu’une autre ? Est-ce que cette dernière correspond à votre image de marque, par exemple ? Si vous vous êtes positionné sur un type de mariage particulier, le fait de vouloir proposer une nouvelle prestation ne risque-t-il pas de brouiller celle-ci ?

 

Bref, vous l’aurez compris, la veille concurrentielle participe à une double nécessité, celle d’être au courant de tout ce qui se passe dans votre secteur d’activité, que l’on pourrait définir comme étant du domaine « culturel », et celle nécessaire au développement de votre business. Les deux sont importantes, mais ne nécessitent pas le même type de traitement et de diffusion. C’est finalement la qualité de filtrage des informations, leur traitement et les choix que vous ferez qui vous permettront de capitaliser et donc de communiquer et, pour conclure, qui vous différencieront de la concurrence.

Mais aussi de Marion Maupin

2 astuces florales pour bout de rang et table cadeau

Rapidement, je vous donne dans cette vidéo une idée de bout de...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  
Please enter an e-mail address