Soumettre ses prestataires : ce que vous ignoriez…

Et vous, selon vous qu’est-il important de faire ou ne pas faire lorsqu’on soumet un prestataire à de futurs mariés?

Ou si vous préférez lire plutôt qu’écouter :

Aujourd’hui, je vais aborder un point de méthodologie. J’ai pensé que c’était une bonne idée que de vous parler du sujet de la proposition des prestataires aux mariés, parce que je pense que personne ne se pose ce genre de questions : « comment est-ce que je propose mes prestataires à mes mariés ? ». Je pense que c’est une question que personne ne se pose parce que la réponse semble couler de source, et pourtant, il y a bien une façon de soumettre vos prestataires à vos futurs mariés.

Proposer des prestataires ce n’est pas simplement se contenter de leur fournir les noms et coordonnées, en leur disant « voilà les prestataires que je vous propose ». Vous allez devoir être un peu plus précis, et leur « vendre » vos propositions. Alors, pour ceux qui pensaient qu’ils auraient à endosser le rôle du commercial uniquement à l’étape précédent la signature d’un contrat, eh bien, pas tout à fait. Vous aurez toujours à « vendre » quelque chose. Ce que je veux dire par « vendre » c’est « mettre en valeur » ce que vous leur proposez, pour qu’ils perçoivent concrètement votre valeur ajoutée et qu’ils aient envie de vous suivre.

Je vais être plus explicite : lorsque je soumets les prestataires pressentis aux mariés, je le présente avec toutes ses caractéristiques, en 3 à 5 lignes. Je donne toutes les informations qui ne se trouveraient pas dans le devis. Par exemple, pour un traiteur, je vais définir son style avec des adjectifs pour que les mariés se fassent une idée plus précise (bonne franquette, créatif, original…), je vais présenter sa particularité, ce qui le distingue des autres traiteurs, ou encore je vais expliquer comment se passe la dégustation (sur place ou à emporter, s’ils paient la dégustation ou non…), et de façon générale je vais surtout bien penser à mettre en avant ce qui intéresse les mariés, c’est-à-dire à démontrer que les prestataires correspondent bien aux critères qui figurent au cahier des charges. En plus de ce paragraphe de présentation et du devis ou des tarifs, autant que possible je prends bien soin de leur envoyer des photos de réalisation. Au moins pour le traiteur, ça c’est primordial, mais les coiffeurs et maquilleurs à domicile ils n’en n’ont pas forcément ou bien ils en ont mais si la photo fait trop amateur et que ça rend pas terrible, je préfère à la limite ne pas envoyer de photos si j’estime qu’elles vont plutôt avoir l’effet inverse, c’est-à-dire dévaloriser le prestataire. Les gens ont besoin de visuel, c’est ce qu’il y a de plus concret. Ça vaut mieux que des mots et pour un mariage le visuel ça compte énormément.

Pourquoi il est important d’être aussi exhaustif ? Parce que si vous vous contentez de dire « voilà, pour votre mariage, j’ai pensé à tel ou tel traiteur, à tel DJ, tel photographe, est-ce que ça vous convient ? » et que vous vous contentez de joindre les devis tels quels au mail, finalement pourquoi auraient-ils envie de vous suivre ? Vous leur proposez une sélection de prestataires, entre 1 et 3 suivant les cas. Mais eux de leur côté, ils se demandent « pourquoi est-ce qu’elle nous propose ceux-là, et pourquoi pas les autres ? ». Donc, ils peuvent rester un peu sur leur faim et ne pas franchement s’enthousiasmer par vos propositions. Pour qu’ils comprennent pourquoi vous leur proposez ceux-là et pas d’autres, il faut que vous complétiez vos propositions par une description de chaque prestataire.

Je vais faire un parallèle avec mon expérience antérieure dans les ressources humaines. Quand j’étais étudiante, j’ai fait un stage en agence d’intérim. On recherchait des cv pour des postes en intérim ou en cdd, dans le bâtiment ou le tertiaire, et les délais étaient toujours très courts, du genre du jour pour le lendemain ou pour la semaine suivante. Donc, vu le délai, et comme l’agence ne gagne pas énormément sur un contrat de 2 jours, ça ne servait à rien de faire tout un laïus sur le candidat proposé par mail. L’employeur n’attendait pas non plus la perle rare, du moment que le candidat répondait aux critères principaux du cahier des charges.

Maintenant, je vais faire le parallèle avec mes jobs plus tard lorsque j’étais amenée à recruter du personnel. Lorsqu’il s’agissait de postes en CDI, la démarche des agences de recrutement était différente. Elle était plus poussée que lorsqu’on recherchait un intérimaire pour quelques jours. Lorsqu’ils s’agissait de CDI, les agences prenaient le temps de rencontrer les candidats repérés, et m’envoyaient le cv du candidat avec 15 à 20 lignes de présentation qui mettait en avant les qualités personnelles et professionnelles que le recruteur avait décelées pendant l’entretien. Il donnait aussi des informations pratiques ne figurant pas dans le cv comme les prétentions salariales, sa mobilité, ses contraintes éventuelles. Ils avaient effectivement intérêt à me présenter, à me « vendre » leur candidat en étant exhaustif, et en soulignant en quoi le candidat répondait à notre cahier des charges, d’une part car l’enjeu pour une entreprise est plus grand pour un CDI que pour une mission intérim : le candidat choisi aura vocation à rester de façon « indéterminée » donc autant ne pas se planter dans le choix du candidat. D’autre part, si l’agence trouvait le bon candidat, elle gagnait des honoraires importants.

Donc, tout ça pour vous dire qu’étant donné le prix que paient vos mariés pour bénéficier de vos services, et étant donné l’importance pour votre couple de réussir leur mariage, vous devez adopter la même démarche qu’une agence de recrutement adopte pour un CDI, et non pas celle qu’elle adopte pour une mission en intérim. Vos futurs mariés sont en droit d’attendre de vous une qualité de service élevée donc si vous leur apportez cette qualité, ils ne seront pas déçus par votre travail, au contraire ils seront confortés dans leur choix d’avoir fait appel à vous.

 Vous voulez connaître la méthode pour devenir wedding-planner en 6 étapes ? 

 

 

Inscrivez-vous ci-dessous :

Nouveau sur le blog ?

Mais aussi de Marion Maupin

Pourquoi trouver un job de wedding-planner est impossible?

Et vous, avez-vous des difficultés à trouver un emploi d’organisateur en agence ?...
Lire la suite

2 Commentaires

  • Bonjour Marion. J’ai depuis un long moment l’envie de devenir auto entrepreneur en tant qu’organisatrice d’Evénements. Je prend mon temps ! J’en suis à l’étape « PRÉPARATION », c’est à dire avoir tout en main avant de commencer quoi que ce soit.Je consulte beaucoup votre blog et je trouve énormément de réponses à mes questions. continuez, c’est parfait !!!!!!!!!!
    Aujourd’hui, j’ai une question : comment s’y prendre pour se faire un carnet d’adresse de prestataires ???? Faut il les rencontrer, …? Est ce difficile si nous ne sommes encore pas auto entrepreneur?

    • Bonjour Mélanie,
      Très contente que tu trouves tes réponses sur le blog !
      Tu peux commencer par rencontrer quelques prestataires pour connaître les prix pratiqués, apprendre comment chaque corps de métier travaille. Profite d’aller sur les salons du mariage d’ailleurs pour en voir plusieurs d’un coup. En avoir quelques uns sous le coude est bien pour commencer, mais tant que tu n’as pas de contrats, rien ne presse. Tu rechercheras vraiment en détail tes prestataires lorsque tu auras à travailler sur un mariage. Car suivant la demande du couple, tu orienteras tes recherches en fonction.
      Si tu n’as pas encore de statut, rien ne t’empêche d’échanger avec des prestataires, mais si tu vas les voir en disant « je viens de débuter, je n’ai rien à vous proposer pour le moment, c’était juste pour faire un petit coucou », ils auront l’impression de perdre leur temps. Par contre le jour où tu auras du concret, que tu vas les voir en disant « bonjour, je suis wedding-planner, je cherche un photographe comme vous pour un couple pour qui je travaille », alors ils se montreront beaucoup plus disponibles. En terme d’accueil, ce n’est pas les même chose…
      Bon courage et à bientôt,
      Marion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  
Please enter an e-mail address