Jusqu’où peut-on pousser la créativité?

N’hésitez pas à réagir en commentaire du podcast. Et vous, avez-vous le sentiment de ne pas pouvoir vous exprimer auprès de vos mariés ?

Ou si vous préférez lire plutôt qu’écouter:

Autre question posée par une lectrice du blog, qui s’inquiétait de savoir jusqu’où s’étend la liberté du wedding-planner en termes de créativité. Autrement dit, comme vous êtes mandaté par un couple pour exaucer leurs vœux, est-ce qu’il reste finalement un peu de place pour les idées de l’organisateur ou devez-vous cantonner dans un rôle de pur exécutant?

Ma réponse sera une réponse de normande: parfois oui, parfois non. En fait, tout dépend des couples et de leur personnalité. Ce sont eux qui placent le curseur (et je le leur dis d’ailleurs). Par exemple, des personnalités du type perfectionnistes auront du mal à lâcher prise. Elles préfèreront que l’on s’en tienne à leurs idées. D’autres profils attendront au contraire des idées originales de la part de l’organisateur, et d’autres encore voudront que la décoration de leur salle soit une surprise totale. Avoir carte blanche, sur tout ou partie du mariage, c’est extrêmement excitant, mais ça met aussi la pression. Quelle tête feront-ils le jour j ? Ne seront-ils pas déçus ? C’est le type de questions qui ne vous lâchent pas jusqu’au jour du mariage.

Alors attention. Avoir carte blanche ne veut pas dire : faire ce qui moi me plaît, ce qui me fait rêver, ce qui est pour moi le mariage idéal… Parce que attention, chacun a sa propre définition du mariage « idéal »,et on est là pour concrétiser l’idéal de nos clients. Donc pour ça, il faut avoir bien compris ce qu’ils souhaitaient, notamment quand vous rédigez le cahier des charges. Mais ça signifie aussi savoir lire entre les lignes. Je m’explique : Vous allez en apprendre davantage sur le style de mariage souhaité par vos mariés si vous observez leur style de vie. Dans les échanges, soyez attentifs à des indices : le lieu où ils résident (province/Paris), leurs jobs, leurs hobbies, la déco intérieure de leur maison ou de leur appartement… toutes ces informations sont autant d’indices pour bien cerner ce qui peut leur plaire ou pas, et donc ce que vous pourrez leur proposer ou pas.

Ça me fait penser que pendant le premier rendez-vous avec des mariés qui me sollicitent pour une décoration, je leur pose un certain nombre de questions, et pour commencer « quels adjectifs désigneraient le mieux le style de décoration souhaité ». Je dirais que dans 80% des cas, on me cite le terme « chic ». Ensuite, je leur demande de m’envoyer par mail, une fois rentrés chez eux, des photos de décoration qu’ils ont collectées à droite à gauche et qui reflète l’esprit de la décoration qu’ils souhaiteraient. Et c’est à la vue des photos qu’on remarque que finalement, personne n’a la même définition de ce qu’est un mariage « chic ». Voilà, donc tout ça pour vous dire que ce qui peut être chic pour vous ne l’est peut-être pas pour d’autres et inversement. L’erreur serait d’interpréter les goûts des mariés, et de leur proposer une déco qui selon moi est « chic », et non pas selon eux. Donc, moralité, apprenez à connaître vos mariés pour leur faire des propositions qui soient totalement en phase avec leur style.

Donc, pour répondre à la question : oui vous pouvez être créatifs, c’est-à-dire être force de proposition à condition que ce soit dans l’esprit des mariés et non pas juste parce que vous ça vous branche. Personnellement, je ne me sens pas bridée de devoir prendre en compte les attentes des mariés. Au contraire, ça crée un challenge, celui de trouver LE bon prestataire qui va leur plaire, LA déco qui va faire mouche … Parce que lorsqu’on a visé juste, et qu’ils nous remercient pour ça, alors là, ça me rappelle juste pourquoi je fais ce métier…

 Vous voulez connaître la méthode pour devenir wedding-planner en 6 étapes ? 

 

 

Inscrivez-vous ci-dessous :

Nouveau sur le blog ?

Mais aussi de Marion Maupin

Formation d’organisateur de mariages : laquelle choisir ?

Vous avez planifié de devenir wedding-planner mais à la condition d’avoir suivi...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  
Please enter an e-mail address