Devenir Organisatrice de mariages : un projet qui se prépare

Les principes qui ont fait de ma reconversion un succès sont à mon sens tout aussi valables pour n’importe quel désir d’orientation. Pour ma part, il a été question du passage d’un poste de Responsable Ressources Humaines à la création de mon agence de Wedding-Planner (ou Organisatrice de mariages). Le principe de base consiste selon moi, à préparer le changement avant même de quitter sa situation actuelle. Cette préparation porte sur plusieurs points :

L’heure du bilan…

  • Se questionner

Vous avez l’envie irrésistible de devenir wedding-planner. Mais ce métier est-il vraiment fait pour vous ? Tentez de vous évaluer d’un œil neuf, sous toutes les coutures : personnalité, centres d’intérêt, connaissances, savoir-faire … Questionnez votre entourage (amis, famille) afin de savoir selon eux quelles sont vos qualités et vos défauts.

Posez-vous les vraies questions pour éviter toute erreur d’orientation : qu’est-ce qui ne me plaît pas dans ma situation actuelle ? Qu’est-ce qui me manque aujourd’hui pour me sentir épanoui, ou qu’est-ce qui me pèse ? Est-ce le secteur d’activité, le statut de salarié, les horaires … qui me posent problème ? Suis-je à la recherche de plus de temps ou plus d’argent ? Toutes mes aspirations sont-elles bien en phase avec le métier de wedding-planner … Comme je l’ai dit dans d’autres posts ou dans mes guides, il faut avoir conscience de plusieurs réalités sur le métier :

Tout d’abord, « patience » est le maître mot lorsque l’on veut créer son agence. Il peut s’écouler 2 ans entre le moment ou vous commencez à bâtir votre projet, et le moment où vous commencez à gagner votre vie. Le savoir à l’avance permet de se préparer financièrement. A l’inverse, si cette situation vous angoisse rien qu’à l’idée, alors, c’est une raison valable pour ne pas se lancer.

Sur le plan des horaires, ils sont certes plus souples et plus pratiques pour concilier vie personnelle et vie professionnelle, mais vous ne disposerez pas de plus de temps que si vous étiez salarié. Il faut bien que vous honoriez les contrats, donc pour ça vous devez y consacrer du temps. Si vous recherchez un emploi vous libérant pour votre vie familiale, ce métier ne sera pas pour vous.

En parallèle, récoltez un maximum d’informations concrètes sur le métier. Cherchez à rencontrer un professionnel du secteur et posez-lui toutes vos questions : à quoi ressemble une semaine de travail type ? Quelles sont les contraintes du métier ? Qu’aime-t-il, lui, dans son métier ? De quelles qualités faut-il disposer pour être organisatrice de mariages …

Après cette introspection et une meilleure compréhension du job, estimez si vous êtes bien fait pour devenir wedding-planner.

  • Etre aidé dans sa réflexion

Vous peinez à faire votre introspection ? En tant que salarié ou demandeur d’emploi, vous pouvez demander à effectuer un Bilan de compétences. Les séances vous aident dans votre réflexion et le dispositif vous permet d’effectuer des stages d’observation pour confirmer ou infirmer vos choix. Attention, cependant : n’attendez pas du Bilan que votre idée de reconversion vous tombe du ciel. Les conseillers ne sont pas là pour trouver votre voie à votre place. Il vous faut être actif dans la démarche, c’est à vous d’effectuer des recherches.

Si vous êtes demandeur d’emploi, l’Evaluation en Milieu de Travail (EMT) est un moyen de pratiquer le métier visé, et d’être évalué par un tuteur sur vos compétences pour l’exercer.

Formez-vous si nécessaire

Si votre bilan conclue à un besoin en formation pour pouvoir exercer le métier d’organisateur de mariages, alors demandez-vous si vous pourrez la financer. Que vous soyez salarié ou demandeur d’emploi, des dispositifs existent : DIF, CIF, et autres dispositifs proposés par le Pôle Emploi… Sachez cependant qu’ils financent assez rarement des formations d’organisateur de mariages.

Planifiez vos ressources financières

Non seulement vous devez évaluer les ressources nécessaires à investir dans votre projet (achat de matériel, location d’un local ou achat d’un fond de commerce…), mais vous devez également anticiper vos rentrées d’argent futures.

Eh oui, le changement de métier supposera un sacrifice financier, c’est-à-dire une baisse ou l’inexistence d’un revenu pendant un temps. Envisagez alors les différents moyens qui vous permettront de le palier. Si vous pouvez compter sur vos économies personnelles, c’est une solution. Si vous comptiez démissionner, tentez plutôt de demander une rupture conventionnelle à votre employeur. Elle vous permettra de bénéficier d’une indemnisation par le pôle emploi le temps de gagner votre vie. Cette aide est salutaire lorsque l’on crée son entreprise, car vous pourrez rentrer dans le dispositif de l’ACCRE du pôle Emploi.

Préparez les aspects matériels

Pour diminuer la durée pendant laquelle vous serez sans revenus, préparez l’aspect matériel tout en continuant votre métier actuel. En effet, si votre nouvelle activité suppose la location d’un local ou la création d’un site internet, sachez qu’un délai est nécessaire avant d’en disposer. Effectuez toutes les démarches pendant que vous exercez encore votre ancien métier.

Découvrez le programme de ma formation à distance d’organisateur de mariages « Wedding Pro » – Cliquez ici

 
Crédit photo : http://www.freedigitalphotos.net
 

 Vous voulez connaître la méthode pour devenir wedding-planner même SANS expérience ?

Nouveau sur le blog ?

1
1
Mais aussi de Marion Maupin

Bien choisir son nom d’agence… c’est comme marcher sur des oeufs

Un bon nom d’agence c’est quoi ? Un nom dans lequel votre cible...
Lire la suite

12 Commentaires

  • Bonjour tout d’abord merci pour vos articles, ils sont d’un grand secours!
    Actuellement en reconversion, j’ai acheté un de vos modules pour avoir une idée précise de la profession wedding planner, je suis occupée avec mon Business Plan et je n’arrive pas à estimer mon CA, comment déterminer le nombre de client annuel? merci de votre réponse Michèle

    • Bonjour Michèle,
      Estimer son chiffre d’affaires est loin d’être une science exacte. Vous devez donc partir sur des hypothèses qui vous paraissent plausibles. Si vous ne menez aucune action de communication, il est évident que ce sera zéro. Donc prévoyez quelles actions de communication vous prévoyez de mener, et pour chaque combien de contrats vous estimez que ces actions vont vous amener. La première année, partez sur 2 contrats d’organisation maxi, car la première année, vous n’êtes pas encore bien visible. Après, c’est suivant la région, si la vôtre est porteuse (d’après votre étude de marché), si vous êtes peu ou déjà beaucoup à exercer sur votre secteur…
      A bientôt
      Marion

  • bonjour,

    Je souhaiterais faire une reconversion professionnelle et je suis entrain de voir tous ce qui formation wedding planner, mais j’aimerais aussi des renseignements sur après, création entreprise,site,communicaton,…. et tous ce qui peut y avoir avec une estimation du coût que cela engendre.
    merci pour votre réponse, votre site m’apporte beaucoup déjà.

    • Bonjour,
      Dans les domaines liés à la création d’entreprise, le blog tente de vous aider au travers des articles publiés. Pour aller plus loin, la formation qualifiante à distance que je dispense peut être une réponse pour vous.
      A bientôt,
      Marion

  • Je souhaiterais savoir : vous travaillez seule? Parce que par exemple pour réaliser la décoration d’un mariage, la décoration du plafond, vous embauchez des intérimaires?
    Merci

    • Bonjour Christelle,
      Je travaille seule à l’année, mais ponctuellement pour les décos ou parfois pour les coordination de jour j, j’embauche à la journée. Impossible de tout poser seule, il faut être entre 3 à 5 personnes suivant les mariages.
      Marion

  • Bonjour super articles !!
    merci pour toute les info.

    Actuellement je fais des recherche sur la trésorerie , de combien faut’il disposer?
    merci d’avance,
    M.

    • Bonjour Morgane,
      Tout dépend de votre projet: si vous prévoyez proposer du matériel de déco en propre ou pas, si vous comptez faire votre site web vous-même ou payer une agence de com… ça peut être entre 1000€ et 10000€, la fourchette est large. Donc listez pour commencer tout ce dans quoi vous aurez besoin d’investir.
      Marion

  • Bonjour Marion,

    Je souhaiterais savoir si la formation que vous proposez peut etre prise en chage par pole emploi ou autre ou a t’on des aides quant au financement de celle-ci, quelqu’un qui est reconnu travailleur handicapé (invisible ) peut elle excercer ce metier

    Merci pour l’aide que vous nous donnez pour aborder ce passionnant et beau métier

    • Bonjour Angy,
      La formation n’est proposée qu’en auto-financement. Une personne reconnue travailleur handicapé (invisible) peut exercer ce métier comme un autre, du moment que votre handicap ne vous en empêche pas.
      à bientôt sur le blog
      Marion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  
Please enter an e-mail address